0%
100%

Qu'est-ce qu'un plan de mobilité ?

Depuis plusieurs années maintenant, la nécessité d’améliorer les conditions de travail des salariés est devenue un sujet d’actualité. Chaque jour, nos routes voient passer de nombreux travailleurs sur le chemin du travail.

La majorité d’entre eux utilisent encore leur véhicule à essence comme moyen de transport et sont majoritairement seuls à l’intérieur. D’après une étude de l’Insee menée en 2017, la voiture individuelle représente encore 60% des trajets domicile-travail de moins de 5 km.

Ces déplacements en voiture entraînent de nombreux problèmes de mobilité tels que des embouteillages ou des accidents, mais aussi des nuisances sonores et environnementales. Le plan de mobilité des entreprises vise donc à améliorer l’impact environnemental dans le but d’optimiser des déplacements professionnels quotidiens durables et pour ainsi favoriser l’intermodalité.

Le concept du plan de mobilité

Le plan de mobilité est un ensemble de mesures qui visent à optimiser les déplacements pour les activités professionnelles. Il peut donc concerner les déplacements domicile-travail, le transport de marchandises, les déplacements professionnels et inter sites, etc.

Ce plan a été élaboré pour résoudre des problématiques environnementales profondes, d’où son développement encouragé et porté par l’ADEME, ainsi que par les collectivités locales et l’Etat. Il vise à réduire la congestion urbaine et les émissions de CO2, dans le but de réduire les trajets individuels et de proposer des alternatives locales de déplacement. 

Le plan de mobilité est-il une obligation ?

En France, la Loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte (LTECV) établie le 17 août 2015 a rendu obligatoire l’élaboration d’un plan de mobilité pour toute entreprise de plus de 100 salariés et ce, depuis le 1er janvier 2018. Il vise principalement à favoriser le développement durable et il est contrôlé par l’ADEME.

Il y a toutefois eu un changement en décembre 2019 avec le vote de la Loi d’Orientation des Mobilités (LOM). Parmi les nombreuses réformes promulguées, on notera que le seuil initial de plus de 100 salariés a été abaissé à 50.

En cas de non-respect, tout soutien technique et financier fourni par l’ADEME sera retiré. Cette pénalité pourrait être mineure pour certaines sociétés, mais majeure pour celles bénéficiant des subventions du Plan Investissements d’Avenir (PIA), aide financière pouvant monter jusqu’à plus de 10 millions d’euros.

Les avantages d’un plan de mobilité

Projet fédérateur aux multiples outils managériaux et porté par le responsable RH ou RSE, le plan de mobilité permet de mettre en lumière les bonnes pratiques et d'identifier les problèmes potentiels liés à la mobilité.

Voici les avantages d'un plan de mobilité dans l'écosystème d'entreprise :

1. Avantages sociaux

Le plan de mobilité améliore le confort de déplacement urbain des salariés en évitant du stress inutile passé dans les embouteillages. C’est donc un gain de temps énorme pour le collaborateur. La fatigue est ainsi réduite, améliorant ainsi leur qualité de vie mais également leur productivité. Cela pourra aussi avoir des bienfaits sur le développement du dialogue social au sein de la structure.

Le collaborateur se verra également proposer de nombreuses alternatives de transport et ne sera plus tributaire des problèmes de circulation. Sa forme physique sera améliorée et il aura également l’impression de contribuer à une action citoyenne d’envergure.

2. Avantages économiques

Toute entreprise respectant l’obligation d’implémenter un plan de mobilité pourra bénéficier sous certaines conditions, d’un soutien technique et financier de l’Etat ainsi que de l’ADEME.

Les plans de mobilité permettent également de quantifier le budget que les collaborateurs allouent à leurs transports quotidiens, souvent sous-évalués et méconnus des entreprises.

De plus, en quantifiant les trajets domicile-travail et surtout en optimisant les modes de transport, cela aura un effet positif sur la réduction du budget transport et permettra une meilleure optimisation de la gestion du parc automobile et du stationnement disponible, problématique présente dans de nombreuses zones professionnelles déjà très encombrées.

N’oublions pas l’impact positif sur les finances des salariés, qui ne verront plus leurs déplacements professionnels comme un coût mais comme un investissement non négligeable de la part de l’entreprise.

3. Avantages environnementaux

Agir sur les déplacements urbains des salariés aura pour effet de réduire les nuisances environnementales ainsi que les nuisances sonores.

Promouvoir des solutions alternatives permettra également de réduire la consommation d’énergie et les émissions de CO2, ce qui contribuera à préserver l’environnement pour les générations futures.

La micro-mobilité par exemple permet de nouvelles alternatives de déplacement légers, pratiques, rapides et peu polluants.

4. Amélioration de l’image de l’entreprise

Toute entreprise mettant en place un plan de mobilité véhiculera une image d’entreprise engagée et responsable tant en interne qu’en externe, puisqu’elle valorise son image d’entreprise soucieuse de ses salariés et de son environnement.

Une entreprise soucieuse de son éthique environnementale et sociale sera valorisée au regard des autres. Les mesures mises en place dans le plan de mobilité pourront être perçues positivement par de futurs candidats lors de recrutements et seront en mesure de faire pencher la balance au regard d’une autre entreprise moins impliquée.

L'élaboration d'un plan de mobilité

Plusieurs étapes sont nécessaires à l’élaboration du plan de déplacement professionnel : le lancement du projet, le diagnostic interne et externe, le plan d’action (contenant le plan de financement), l’animation du plan de mobilité (communication interne, mises en situation, retours utilisateurs), l’évaluation (reporting des actions menées, réadaptation du plan d’action initial). 🚀

L’élaboration de ce plan peut se révéler fastidieuse si elle n’est pas prise en main sérieusement. Il conviendra donc de nommer des référents au sein de l’entreprise afin que celle-ci puisse établir un plan d’action concret et un rétroplanning de toutes les étapes du projet.

Notez que vous avez la possibilité d’être accompagné par certaines collectivités et métropoles qui possèdent leurs propres pôles mobilité.

Nous décortiquerons prochainement les principales étapes de l’élaboration d’un plan de mobilité dans notre blog, n’hésitez pas à nous suivre sur les réseaux sociaux pour en savoir plus.

Plan de mobilité : exemples

1. Promouvoir l’usage du vélo

Les actifs sont de plus en plus enclins à opter pour un mode de mobilité doux et actif. En tête de lice, le vélo a connu un regain d’intérêt et peut se pratiquer de manière active ou douce grâce au VAE (vélo à assistance électrique). 🚲

Dans cette optique, l’entreprise peut s’équiper d’emplacements de stationnements pour que les salariés puissent garer leurs vélos personnels à l’abri et ce, en toute sécurité pendant leur journée de travail.

Vous pouvez également encourager vos salariés à utiliser ces modes alternatifs de déplacement et à favoriser la pratique du vélo en communiquant sur le forfait de mobilités durables ou en mettant à leur disposition une flotte d’entreprise.

2. Mettre en place un flotte de mobilité douce

Dans l’optique de développer son plan de mobilité, l’entreprise peut également favoriser les modes de déplacements doux sous forme de mobilité active (marche, roller) ou de micro-mobilité électrique (vélo à assistance électrique ou trottinette électrique).  

Pour se faire, elle peut mettre à disposition une flotte électrique incluant tous les services associés (assistance utilisateur, maintenance, entretien).

Et ça tombe bien ! Chez Trivia, nous proposons tous les services attenants à la gestion de votre flotte d’engins électriques afin de vous éviter tous les tracas liés à l’entretien et à la protection de vos salariés. N’hésitez pas à demander votre devis gratuit personnalisé, nous pourrons ensemble évaluer vos besoins et y répondre au mieux.  

L’avantage d’opter pour ces moyens de micro-mobilité partagés réside dans sa force de délégation. En optant pour la gestion externe de votre flotte, vous évitez toutes les problématiques liées à la maintenance et aux pannes quotidiennes.

De plus, vous contribuez à l’environnement en limitant vos émissions de CO2 et vous économisez les coûts liés au carburant si l’entreprise propose déjà une flotte d’autopartage. Et n’oublions pas la disparition du stationnement payant ! Pour terminer, ils favorisent grandement la cohésion sociale au sein du groupe.

3. Améliorer l’accès des piétons

Si votre entreprise est localisée dans une zone facile d’accès aux piétons, voir même en zone urbaine, alors il serait intéressant de se pencher sur son accessibilité piétonne. Assurez-vous que l’accès à votre entreprise est optimisée pour les piétons en aménageant des passerelles et des entrées pour piétons.

Si vous souhaitez en apprendre d’avantage sur les déplacements des collaborateurs, n’hésitez pas à aller lire notre article qui relate nos 5 astuces pour optimiser les déplacements des salariés !

4. Encourager l’utilisation des transports en commun

L’entreprise a la possibilité de rembourser une partie des abonnements de ses salariés grâce au forfait de mobilités durables. Cela peut être particulièrement avantageux pour les collaborateurs résidant dans les zones urbaines à proximité de l’entreprise.

Il ne faut toutefois pas oublier ceux qui habitent plus loin, et pourquoi pas envisager de mettre à disposition une navette d’entreprise pour couvrir les zones qui ne sont pas desservies par les transports en commun (tramway, bus, métro, train). bus

En ce qui concerne le dialogue en interne, il est donc primordial de communiquer régulièrement sur l’utilisation des transports en commun et sur les aides de financement possibles. Cela permet ainsi d’évoquer toutes les possibilités et d’expliquer à toute l’équipe les différents avantages de l’utiliser pour se rendre dans les locaux professionnels. Croyez-nous, vos salariés ne pourront être que touchés par votre considération !

5. Mettre en place le télétravail

Depuis la crise de la COVID-19 et du confinement total pour la majorité des secteurs professionnels, la question du télétravail s’est imposée comme une évidence pour de nombreuses professions. Si vous avez trouvé l’expérience concluante, alors n’hésitez pas à permettre à vos employés de travailler à domicile régulièrement s’ils le souhaitent.

Alors certes, chaque entreprise a ses spécificités de présence, toutefois lorsque la profession le permet, il est important de proposer un emploi du temps adaptable (2 jours de télétravail par semaine), voire une flexibilité d’horaire si l’absence physique totale n’est pas envisageable. ⏰

6. Inciter au covoiturage

En matière de mobilité motorisée, le covoiturage (interne, externe ou mixte) est également à envisager. Il faut dans un premier temps se renseigner sur l’organisation quotidienne des déplacements des collaborateurs, faire une analyse des déplacements pour ensuite pouvoir proposer des trajets qui coïncideraient.

Vous pouvez également rapprocher des autorités organisatrices pour établir des partenariats avec des sociétés de covoiturage telles que Blablacar, La Roue Verte ou Klaxit, qui vous mettent en relation en interne ou avec d’autres sociétés proches du site, mettant en place des places réservées aux « covoitureurs », des bons de covoiturage, etc.

Conclusion

Un Plan de Mobilité repose sur une vision à long terme du développement des transports et de la mobilité durable pour l’ensemble de l’agglomération urbaine, qui couvre tous les modes et formes de transports : publics et privés, voyageurs et marchandises, motorisés et non motorisés, mobilité et stationnement. Que la mise en place d’une politique de déplacement au sein de votre entreprise soit obligatoire ou non, elle pourra sans nul doute apporter de nombreux avantages à l’entreprise elle-même et aux salariés.

Chaque plan de déplacement sera propre à l’entreprise. Il doit s’adapter à la mise en œuvre à court terme de la stratégie choisie, qui comprend un calendrier de mise en œuvre (rétroplanning ou répartition temporelle des tâches), un plan budgétaire et financier ainsi qu’une répartition claire des responsabilités et des ressources nécessaires à la mise en œuvre des mesures et nouvelles règles énoncées dans le plan. 📓

Avec les services publics et les collectivités locales et territoriales, les entreprises sont les nouveaux acteurs de la mobilité de demain. Une diminution des déplacements personnels au profit des déplacements partagés alternatifs et doux ne pourra donc être qu’une amélioration du quotidien des habitants de chaque agglomération.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la mobilité des salariés, alors le guide complet que nous avons rédigé sera idéal ! Téléchargez-le ci-dessous :

Plan de mobilité 2022
NOUS CONTACTER

Pourquoi investir dans une flotte de micro-mobilité ?

2022 est l'année pour développer votre flotte de micromobilité. Nous avons listé pour vous les meilleures raisons pour lesquelles vous devriez investir au plus vite dans une mobilité plus douce pour vos collaborateurs !

Lire l'article   »

Qu’est ce que la Mobilité Durable ? 5 choses à savoir !

La mobilité est un aspect essentiel de la vie. Du fait de l'urbanisation rapide, les villes doivent réagir au changement. Sans plus tarder, voici 5 choses à savoir sur la mobilité durable que vous devriez connaître.

Lire l'article   »

5 astuces pour optimiser les déplacements des salariés

Réduire la journée de travail de vos collaborateurs grâce à l'optimisation des déplacements professionnels est possible en optimisant le temps consacré à ces déplacements. Découvrez dans cet article comment y parvenir.

Lire l'article   »