0%
100%

Qu'est ce que l'intermodalité ?

L'intermodalité : vous avez certainement déjà entenu ce terme ces dernières années. Dans les villes, les habitudes de déplacement des gens ont considérablement changé et continuent de se développer. De nouvelles formes de mobilité urbaine émergent et impactent le monde d'un point de vue économique, social et environnemental.

Dans ce contexte, l'intermodalité représente l'une des meilleures options pour réformer les déplacements vers un transport plus efficace et franchir ainsi une nouvelle étape vers le développement durable. Cela contribue non seulement à préserver l'environnement, mais aussi la santé et la qualité de vie des personnes.

Ainsi elle vise à ce que les personnes se déplacent en générant un impact environnemental minimal, de manière confortable, sûre et interconnectée. Il s'agit donc de favoriser la piétonisation, l'usage des mobilités alternatives comme le vélo et surtout d'œuvrer pour un système de transport collectif intermodal. Découvrons ce qu'implique cette nouvelle forme de mobilité urbaine.

Quelle est la définition de l’intermodalité ?

L'intermodalité repose sur la combinaison et l'intégration de divers moyens de déplacement pour atteindre une destination. C'est un pas de plus vers la mobilité durable, une avancée qui vise à réduire l'empreinte mobilité des personnes et à encourager l'utilisation des transports en commun.

C'est aussi un mode de déplacement plus durable, sûr, confortable et efficace, car il fait référence à l'intégration des différents types de transport disponibles dans un seul réseau. De sorte que les usagers aient la liberté de choisir comment effectuer leur trajet quotidien et ne soient pas obligés de prendre un seul itinéraire encombré.

Par exemple, si chaque jour, vous marchez 15 minutes jusqu'à l'arrêt de bus pour prendre le métro, puis prenez un bus pour vous rendre au travail, avec l'intermodalité, cela changerait : vous pourriez monter à vélo jusqu'au métro, emporter votre vélo avec vous, pour ensuite pédaler jusqu'à votre destination finale.

Quels sont les piliers de l’intermodalité ?

Favoriser la mobilité durable

L'un des objectifs de la mobilité urbaine durable est d'offrir le moyen de transport le plus adapté pour réduire la pollution, la consommation d'énergie, le temps, le coût et le trafic.

Son utilité est de proposer un service de transport de qualité, relié à une infrastructure adéquate pour effectuer des transferts en toute sécurité et de manière durable. Il s'agit donc d'un moyen de décongestionner les villes et de réduire les émissions de dioxyde de carbone dans l'atmosphère par les véhicules privés (voitures thermiques, entre autre).

Limiter l’usage de la voiture dans les agglomérations

L'intermodalité contribue à la réduction des émissions de CO2, car l'usage des véhicules particuliers en métropole est déconseillé, permettant ainsi une mobilité plus durable et conviviale.

Cela dit, réduire ses déplacements en voiture en faveur de l'intermodalité urbaine n'est possible que lorsque l'intégration de différents modes de transport a déjà été réfléchie par la métropole, à savoir :

  1. Le bus.
  2. Le métro.
  3. Le Vélo mécanique ou vélo à assistance électrique
  4. La trottinette électrique
  5. La marche à pied.

L'intermodalité est un système qui doit intégrer l'ensemble du réseau de mobilité de la ville, c'est là tout l'enjeu. Il est en effet très difficile de faire en sorte que le transfert des habitants vers leur lieu de travail dépende uniquement de l'utilisation d'un seul mode de transport.

Il est important de favoriser l'intermodalité pour que les habitants d'une ville aient la possibilité de combiner plusieurs lignes d'un même moyen de transport (bus, tramway, métro). Ils pourraient ensuite être cumulés à d'autres modes de transport telles que le vélo ou la trottinette électrique. Clea peut se faire de manière personnelle ou professionnelle, si vous avez la chance de posséder une flotte d'entreprise.

flotte d'entreprise

Répondre aux nouvelles attentes des voyageurs

L'intermodalité fait face à de nombreux défis et même à des problèmes complexes, ainsi si elle n'est pas offerte de manière à générer une qualité de vie meilleure pour les citoyens, elle est vouée à l'échec. En effet, d'après un rapport de Cities How We Go datant de 2021, 63,7% des personnes sont insatisfaites des transports en commun. Des aspects tels que l'insécurité, les longues files d'attente aux arrêts de bus aux heures de pointe, la perte de temps dans la circulation et le traitement du personnel font que les usagers se sentir mal à l'aise.

La réalité est que les voyageurs n'utilisent pas les transports en commun si cela leur est défavorable, s'ils ne leur sont pas vraiment utiles et s'ils n'ont pas d'impact positif sur leur bien-être.

Les attentes des citoyens ont évolué avec le temps, et l'intermodalité essaye d'y répondre de différentes manières, par exemple en gagnant en rapidité et en confort dans les transferts entre les différentes offres de transport pour de rendre la mobilité durable encore plus attractive. Bien que de nombreuses actions aient déjà été menées pour promouvoir ce modèle, il reste encore beaucoup à faire pour parvenir à une intégration complète entre les moyens de transport disponibles et répondre aux mieux aux exigences des individus :

  • Interchanges (hubs de transport) ou proximité entre les arrêts : la proximité entre les différents arrêts est un avantage très important, puisqu'elle permet à l'usager des transports en commun de passer de l'un à l'autre sans effort et sans perte de temps. Il est particulièrement important dans les gares ferroviaires/pendulaires ou routières d'atteindre une plus grande intermodalité dans les transports publics.
  • Parkings à proximité des gares : dans le but de faciliter l'accès aux personnes qui habitent loin de la gare, s'il n'y a pas d'alternative aux transports en commun et poursuivent leur trajet en train ou trains de banlieue. De cette façon, le nombre de voitures circulant sur les routes est réduit et le problème de la recherche de stationnement est évité.
  • Création de billets combinés ou de billets à l'heure : dans plusieurs villes, il existe des billets combinés qui permettent à l'utilisateur d'utiliser différents transports en cliquant une fois au début du trajet. Le plus courant est entre les bus de différentes lignes.
  • Autoriser le transport des vélos sur d'autres transports en commun : le vélo est peut-être l'un des moyens de transport les plus facilement intégrables aux autres, mais son usage est limité par des restrictions concernant son transport en train, bus ou métro. L'élimination de ces obstacles favoriserait l'intermodalité de ce média.

Proposer une offre de transports collectifs performante

Grâce à l'intermodalité, il faut travailler sur un système de transport public intégré avec divers moyens, qu'il s'agisse d'autobus, de trains, de vélos, de trottinettes électriques, entre autres.

Pour l'appliquer, il faut que les autorités travaillent sur le raccordement stratégique des arrêts de bus, sur la mise en place de parkings et de pistes cyclables, de bornes de recharge électriques ainsi que sur l'éducation et la sécurité routière.

Quels sont ses avantages pour les usagers ?

Les avantages de l'intermodalité sont nombreux pour ses utilisateurs. L'augmentation du nombre de personnes qui déménagent dans les grandes métropoles pour des raisons professionnelles est continuelle, par conséquent, la périphérie est généralement l'un des choix les plus courants.

De la même manière, toute la population ne peut pas vivre dans le centre et, jour après jour, les déplacements en voitures s'accumulent pour se rendre dans les lieux professionnels.

L'unification des services de transport public en un seul réseau synchronisé, grâce à l'intermodalité urbaine, à la technologie de service MaaS et au travail collaboratif, permettrait donc d'obtenir une synergie efficace entre les différents modes de transport.

L'intermodalité permet de desservir chaque zone urbaine et périurbaine, de donner au résident la possibilité de se déplacer dans la ville de manière économique, confortable, rapide, durable tout en satisfaisant ses besoins de mobilité.

Elle améliore la qualité de vie des habitants de la périphérie des villes, générant égalité et équité. Elle fluidifie les déplacements, réduit les coûts en les mutualisant et améliore aussi par la même occasion la santé générale des usagers.

Pour conclure sur les avantages, le déplacement intermodal est inclusif parce qu'il offre des options abordables à tous les segments de la population d'une ville : les adolescents trop jeunes pour conduire, les personnes âgées, les personnes handicapées, la génération Y et d'autres qui veulent éviter le coût de possession d'une voiture, les résidents à faible revenu et les autres qui choisissent simplement d'inclure le vélo et la marche dans leurs options de déplacements.

Et, comme nous l'avons déjà mentionné, les alternatives aux véhicules privés contribuent à réduire les embouteillages, les accidents et les émissions de gaz à effet de serre.

Quelle est la différence entre intermodalité et multimodalité ?

Sur un trajet, la multimodalité fait référence aux choix possibles pour l'effectuer d'une seule traite, alors que l'intermodalité se concentre sur les possibilités d'accumulations des moyens de déplacements possibles pour ce même trajet.

Souvent entendus ensemble mais aussi confondus, nous clarifions ces deux termes pour vous ci-dessous :

L'intermodalité

Comme expliqué plus haut dans cet article, l'intermodalité propose l'intégration d'au moins deux modes de transport pour se déplacer sur un même trajet. Elle permet par exemple de cumuler le bus, le tramway, le métro, le VAE, et même la marche.

Elle augmente non seulement la liberté de choix et peuvent soulager les utilisateurs du fardeau d'être bloqué dans un embouteillage, mais permettent également aux passagers de contribuer à un déplacement plus durable avec une plus grande flexibilité et fiabilité.

La multimodalité

À la différence de l'intermodalité, la multimodalité désigne d'après Wikipédia « l'acheminement d’une marchandise empruntant deux modes de transport différents ou plus. ». Ce terme est plus souvent utilisé pour le transport de marchandises.

La multimodalité fait donc le parallèle entre plusieurs moyens de transports afin d'acheminer son contenu d'un point A à un point B. Ce terme permet d'analyser sur un trajet les différents moyens utilisés pour un même trajet, sans pour autant les mixer, comme ce serait le cas avec l'intermodalité.

Quelles sont les applications qui dynamisent l’intermodalité ?

L'Union européenne s'efforce depuis des années de coordonner les différents réseaux de transport en Europe de la manière la plus efficace possible afin que le déplacement de personnes soit rapide et bon marché.

Petit à petit, des mesures sont prises pour améliorer les systèmes de transfert de voyageurs et on constate une réelle évolution. Les technologies et applications MaaS (mobilité en tant que service), les planificateurs d'itinéraires, les comparateurs de prix de billets, etc. sont utilisés à cette fin.

Nous avons également développée une application mobile connectée nommée Trivia Sharing. Celle-ci permet d'utiliser notre solution de mobilité douce au sein de chaque communauté. Grace à elle, il est possible de connaitre le statut et de visualiser chaque engin de sa flotte tout en permettant à l'utilisateur de planifier ses trajets en mobilité douce. Pour en savoir plus sur notre application de mobilité mutualisée professionnelle, n'hésitez pas à cliquer ci-dessous :

App Trivia Sharing

Conclusion

Pour terminer, il est évident de constater que l'intermodalité rend les déplacements collectifs plus attractifs et accessibles par rapport aux modes transports individuels par excellence : la voiture.

Si le réseau de transport est bien desservi dans l'agglomération, l'intermodalité permet d'aller où l'on veut en utilisant différents modes de transport économiques, moins polluants et adapté aux besoins de chacun.

Et vous, trouvez-vous que votre ville où votre entreprise est prête à faciliter l'intermodalité ? Nous sommes là pour en discuter !

NOUS CONTACTER

5 astuces pour optimiser les déplacements des salariés

Réduire la journée de travail de vos collaborateurs grâce à l'optimisation des déplacements professionnels est possible en optimisant le temps consacré à ces déplacements. Découvrez dans cet article comment y parvenir.

Lire l'article   »

Comment créer une flotte d'entreprise ?

Une flotte d'entreprise correspond à l'ensemble du parc de véhicule qu'elle possède. Les employés peuvent les utiliser pour leurs trajets professionnels. On vous explique comment l'élaborer.

Lire l'article   »

Définition Écomobilité : tout ce que vous devez savoir !

L'Écomobilité comprend les moyens de transport respectueux de l'environnement et socialement inclusifs. Découvrons son but.

Lire l'article   »