0%
100%

Qu’est ce que la responsabilité sociétale des entreprises ?

Que vous suggèrent les mots « responsabilité sociale des entreprises » ou son acronyme RSE ? Entreprise ? Société ? Et bien vous tenez le bon bout. Au-delà de leur mission principale, qui est de fournir des biens et des services, les entreprises ont aussi un impact considérable sur la communauté dans laquelle elles opèrent. Elles fournissent des emplois, utilisent des ressources environnementales et institutionnelles ou établissent des liens avec d’autres entreprises de la région.

Pour résumer, elles font partie d’un écosystème sociétal essentiel. À l’intérieur, il y a ceux qui considèrent que le rôle qu’elles jouent au sein de la société peut aller encore plus loin, en adoptant un engagement plus grand pour améliorer la vie de la communauté ou de l’environnement. C’est quelque chose qui peut être mis en œuvre grâce à la RSE.

Afin d’approfondir le sujet, découvrons sans plus tarder en quoi elle consiste et quelles sont les principales formes d’action de cette nouvelle vision du secteur des entreprises.

Qu’est ce que la Responsabilité sociétale des entreprises ?

La RSE est la stratégie qu’une entreprise conçoit pour apporter des solutions, des améliorations, de l’aide et du soutien à la société à travers des actions qu’elle mène et qu’elle met en œuvre sur une base volontaire.

La RSE ne consiste pas seulement à se conformer à la loi, elle offre également une série d’avantages supplémentaires à la communauté afin de renforcer le lien avec elle. Le but est de devenir un acteur plus bénéfique qui améliore la vie de ses employés, clients, actionnaires et de la société en général.

Dans un monde où chaque comportement est scruté et dans lequel elles sont fortement conditionnées par les opinions, se construire une bonne réputation nécessite des actions qui ont une plus grande envergure en termes de prestige. Ainsi, la RSE devient un puissant outil de communication qui renforce l’image de marque des entreprises. Il y a ceux qui croient que le but ultime de cette stratégie est le marketing pur.

Principes de la RSE

S’il est vrai que la définition de la responsabilité sociale/sociétale des entreprises peut varier en fonction des différents secteurs dans lesquels elle est appliquée, il existe des concepts ou éléments de base qui ne peuvent manquer à aucun d’entre eux et qu’il sera essentiel de toujours garder à l’esprit. Les voici :

  • L’engagement des entreprises : pour que cette vision soit transmise à la société au travers de leurs activités
  • Conduite éthique : à travers des pratiques commerciales jugées acceptables d’un point de vue social, au-delà des attentes de l’activité commerciale.
  • Adaptabilité : pour laquelle la responsabilité sociétale et environnementale de l’entreprise variera en fonction de ses objectifs et de l’espace dans lequel elle doit s’appliquer, assurant l’accessibilité la plus large possible pour tous les types de personnes.
  • Performance environnementale : un environnement propice permet aux collaborateurs de pérenniser leur niveau de vie (via une solution de déplacement responsable par exemple)

Tous ces principes s’ancrent dans une conscience de pacte mondial, car à mesure ou nous nous ouvrons au commerce international, il est important d’instaurer des pratiques de développement durable le plus tôt possible afin de récolter les bénéfices d’un impact positif pour les années futures.

Pourquoi mettre en place des actions de RSE ?

Les actions RSE ont de grands avantages en termes de réputation pour l’entreprise. Ils sont en grande partie une source de fierté pour les personnes qui y travaillent et, par conséquent, pour l’attraction et la rétention des talents une fois intégrés aux actions de marque employeur. Mais aussi pour les investisseurs, les fournisseurs, les partenaires, les clients et la société en général.

En d’autres termes, ils améliorent l’image de marque, constituent un avantage concurrentiel et sont mieux préparés à interagir avec les administrations , les autres entreprises et les médias du fait de leur légitimité.

En ce sens, la RSE peut se développer dans des domaines très différenciés , cela dépendra donc uniquement des intérêts de l’entreprise, du lieu où elle opère et de sa sensibilité à certaines problématiques comme la mobilité et les transports, les inégalités, l’environnement etc.

Principaux avantages de la Responsabilité Sociale des Entreprises

Les avantages des actions mises en œuvre grâce à la RSE sont nombreux, vous l’aurez compris. Voici les principales à retenir :

  • Amélioration de la productivité des travailleurs, par l’accès à des services de mobilité, ou de prise en charge de leurs enfants, par exemple.
  • Assurer la satisfaction client. Cela peut aller d’une solide politique de protection des données à l’intégrité dans la création de produits ou de services fournis (loyauté des pratiques et éthiques des affaires).
  • Des coûts réduits, tels que le loyer (grâce à des horaires flexibles), les places de stationnement, les coûts des congés de maladie (grâce à des politiques qui assurent le bien-être des travailleurs au sein de l’entreprise), etc.
  • Amélioration de la réputation et de l’image de la société dans son ensemble, car le principe même de s’engager et de communiquer sur des valeurs fondamentales à la fois en faveur de la société et de l’environnement en rendra la perception beaucoup plus positive.
  • Contribution à une stratégie de réduction de la pauvreté ainsi qu’à la promotion du développement (sans négliger sa performance économique), ce qui suppose à son tour un soutien fort aux droits humains et fondamentaux.

La Poste et Ikea, quelques exemples d'une bonne politique RSE

Une des caractéristiques des actions RSE est leur grande visibilité. Les messages mis en place par les responsables ou les RH imprègnent la société car c’est l’un de ses principaux objectifs. En voici deux exemples concrets.

La Poste a basé une partie de sa stratégie RSE sur l’amélioration de son impact environnemental au niveau de ses émissions de CO2, directement liées à ses activités de transport et déploie pour cela des véhicules à faibles émissions pour ses activités. Les trajets professionnels et les trajets domicile-travail des collaborateurs sont également intégrés dans la politique d’écomobilité du Groupe. 🚲

Un autre exemple est celui d’IKEA. La multinationale suédoise de l’ameublement fonde une partie de sa stratégie RSE sur l’utilisation de matériaux renouvelables, de plastiques récupérés dans les océans ou sur l’élimination de tous ces plastiques à usage unique.

De belles initiatives sont donc prises par les grands groupes mais la plupart des entreprises attendent encore que le gouvernement mette en place des mesures plus directives pour mettre en place une politique RSE sérieuse.

Rappelons également qu’en tant que tel, la RSE reste une démarche facultative pour chaque société, dans le cas où elle n’est pas en lien avec des lois et décrets qui rendent obligatoires la publication de rapports d’impacts environnementaux et sociaux qu’elles ont sur la planète. Il est donc plus habituel de la voir se développer dans de grosses structures.

L'importance de la RSE pour la compétitivité des entreprises

La RSE devient de plus en plus importante dans les esprits de chaque chef d’entreprise. Au niveau mondial, les entreprises intègrent des engagements RSE et ne pas les entreprendre pourrait limiter l’accès à certaines opportunités lorsqu’il s’agit de rivaliser sur le marché.

C’est l’une des raisons pour lesquelles, en 2019, de nouvelles dispositions sont entrées en vigueur pour renforcer la RSE en France, avec l’entrée en vigueur de la loi PACTE.

Des lois telles que le plan de mobilité via la loi d’orientation de Mobilités (LOM) permet également d’implémenter des solutions de déplacement durables pour les collaborateurs afin de résoudre des problématiques environnementales profondes. Celle-ci permet à l’entreprise d’étoffer sa politique RSE tout en offrant un moyen de mobilité doux innovant et efficace à ses salariés. 🚲🛴

Plan de mobilité 2022

Au vu de l’évolution mondiale et du pacte mondial des nations, la France s’est donc attachée à développer progressivement son environnement législatif et réglementaire afin de faciliter l’implémentation de la responsabilité sociale/sociétale des entreprises au sein des structures françaises.

L’État défend donc la RSE comme un ensemble de valeurs qui contribuent à construire une société plus solidaire car elle permet aux entreprises d’intégrer des préoccupations sociales, environnementales ou éthiques dans leurs politiques.

Comment intégrer la RSE dans une entreprise

Il y a trois principes importants à garder à l’esprit lorsqu’on réfléchit à rendre son entreprise durable :

  1. La RSE doit être liée à l’ activité de base de l’entreprise,
  2. Elle doit avoir une vocation de permanence,
  3. Elle doit impliquer un engagement de la part de la direction générale, selon l’Observatoire de la RSE.

En ce sens, la conception du plan RSE peut viser les sphères sociales, économiques ou environnementales. Et il a une dimension interne (axée sur les ressources humaines, la santé et la sécurité) et externe, le reste des groupes d’intérêt.

Le plan de responsabilité sociale de l’entreprise peut être élaboré en cinq phases que nous développerons dans un prochain article plus en détail, mais en voici les principales lignes :

  • Analyse de la situation initiale de l’entreprise (audit social), qui permettrait d’approfondir qui sont les parties prenantes, leurs attentes et l’importance accordée à chacune d’entre elles.
  • Définir un point de vue et une portée de sa RSE. Quelles ressources vont être allouées à sa mise en œuvre (financières, humaines & matérielles) et ensuite identifier les risques possibles.
  • Après toute cette réflexion, un code de conduite sera ensuite élaboré, un des outils dans lequel la stratégie RSE est précisée.
  • Élaboration de la stratégie et d’un plan d’action intégrant la RSE dans le système de management.
  • Évaluation et communication des résultats aux principaux concernés via le rapport RSE.

Une chose fondamentale dans la mise en œuvre de la RSE dans une entreprise est d’évaluer l’impact des politiques qui ont été mises en œuvre. Le travail de reporting permet de donner une continuité à ces mesures et scelle un engagement dans les projets soutenus. 📈

Dans le cadre de sa démarche, il est primordial d’associer chaque action RSE à un groupe de travail interne ou externe (voir même aux RH) afin d’instaurer une régularité dans les actions et surtout, de s’y tenir. Récolter les avis et les retours des utilisateurs sera également enrichissant autant pour la motivation que pour l’observation des bénéfices à long terme.

La RSE, pilier de la société de demain

Nous conclurons donc sur le fait que la responsabilité du développement d’une démarche sociale, sociétale et environnementale en va de la responsabilité du groupe tout entier. Sous forme de cycle de vie, elle devra enclencher sa démarche de développement durable et y intégrer les préoccupations préalablement établies au sein de la filiale.

Celle-ci devra ensuite sensibiliser les parties prenantes quant aux pratiques mises en place, ce qui permettra d’accroître la responsabilité de chacun afin d’être synchrones avec les normes internationales, pour ainsi devenir une entreprise socialement responsable.

Dans un souci d’amélioration continue, la responsabilité sociale des entreprises est donc un axe très important à prendre en compte, car elle agit sur les principaux piliers nécessaires au développement positif d’une société : sur les droits de l’homme, les pratiques d’emploi saines ainsi que les principaux enjeux du développement durable.

N’oublions pas l’importance des intérêts des clients en tant que consommateurs, la protection de la santé dans l’environnement de travail, qui conduira à une bonne santé également en dehors de celui-ci, la lutte contre la corruption et la fraude, entre autres.

Nous développerons de manière plus précise dans un prochain article la manière d’intégrer une politique RSE dans votre entreprise, alors si le sujet vous intéresse, vous pouvez nous rejoindre sur nos réseaux sociaux pour en être informé !

Sachez également que nous vous aidons à mettre en place la partie mobilité de votre politique RSE en offrant à vos salariés un moyen de déplacement doux et motorisé au sein de la structure. Contactez-nous sans plus tarder pour discuter de votre projet.

NOUS CONTACTER

8 tendances de la mobilité urbaine durable pour 2022

Nous avons identifié les nouvelles grandes tendances en matière de mobilité urbaine rapide et confortable pour l'année 2022. Découvrez les futures alternatives.

Lire l'article   »

Quelle est la différence entre la RSE et le développement durable ?

Le développement durable est essentiel pour la croissance à long terme d'une entreprise. Distinguez plus clairement ses différences avec la RSE.

Lire l'article   »

5 astuces pour optimiser les déplacements des salariés

Réduire la journée de travail de vos collaborateurs grâce à l'optimisation des déplacements professionnels est possible en optimisant le temps consacré à ces déplacements. Découvrez dans cet article comment y parvenir.

Lire l'article   »